la Société Biblique de Genève vous présente
la Bible Segond 21

ANCIEN TESTAMENT
.. .... Pentateuque (loi, livres de Moïse) ..
Livres historiques
Poésie et sagesse
Psaumes
Prophètes
Grands prophètes
Petits prophètes

NOUVEAU TESTAMENT
.. .... Livres historiques ..
Évangiles (vie de Jésus)
... ...
Débuts de l’Église
Lettres de Paul
Lettres générales



Introduction.
Pour consulter le texte complet  bible et nombres

Quelques choix de présentation (Extraits)
Comme toutes les versions de la Bible, le texte biblique de la Segond 21 est découpé en chapitres et versets, mais il faut savoir que ce découpage ne figurait pas dans les manuscrits originaux, et il ne doit donc pas influencer outre mesure la compréhension.
Il est aussi utile de savoir que les manuscrits originaux ne faisaient pas la différence entre majuscules et minuscules. La présence ou l’absence de capitale, qui oriente inévitablement la compréhension en français, peut parfois être discutée. Le cas se présente notamment avec le mot «esprit», qui renvoie à l’esprit humain avec une minuscule, et à l’Esprit de Dieu avec une majuscule, alors que le texte original ne permet pas de faire la différence.
Par ailleurs, des titres ont été intégrés dans le texte biblique pour faciliter le repérage, de même que des références qui peuvent éclairer le sens du passage. Tout cela ne figurait pas dans les manuscrits originaux et peut être laissé de côté pour l’interprétation.
Des guillemets ont été ajoutés pour faciliter la compréhension du texte. Ils ne figuraient pas dans les manuscrits originaux et, parfois, pourraient être placés ailleurs. De plus, seuls deux niveaux de guillemets ont été intégrés («‘ et ’») alors que dans certains cas il en aurait fallu trois ou quatre. Les guillemets de deuxième niveau (‘ et ’) ont été insérés là où cela a paru le plus utile pour la compréhension (parfois au troisième niveau). Les guillemets fermants en début de paragraphe signalent que ce paragraphe poursuit un discours commencé plus haut.
Certains passages sont en italique:
○ il peut s’agir d’indication littéraires, de sortes de titres présents dans le texte hébreu ou grec (par exemple Psaume de David);
○ dans le Nouveau Testament, la plupart du temps, il s’agit de citations de l’Ancien Testament.
Deux sigles ont été insérés dans le texte biblique:
○ l’astérisque * signale que les mots qui suivent sont cités ailleurs ou citent un passage du même Testament;
○ les crochets [ ] encadrent un mot ou un passage qui est absent de certains manuscrits jugés importants.

Quelques choix de traduction (Extraits)
L’hébreu utilise plusieurs noms pour désigner Dieu. Les traductions suivantes ont été retenues:
○ Yhvh et Yah ont été traduit l’Eternel ;
○ ’Adonaï a été traduit Seigneur ;
○ ’El, ’Elohim et ’Eloha ont été traduits Dieu ;
○ Yhvh Tseba’ot, littéralement Yhvh des armées, a été traduit l’Eternel, le maître de l’univers (le mot armées désignant les divers éléments de l’univers en raison de l’ordre qui les caractérise);
○ Shaddaï a été traduit le Tout-Puissant.

test liens (β)


La Bible, version Segond 21 (SG21) © 2007 Société Biblique de Genève
Optimisé sous firefox 12 (et +), safari 5.1.7 (et +), Google Chrome 19.0.1084 (et +)
Aucun © copyright sur cette présentation: Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. (Matthieu 10.8)
!! IE9 (et -) ne respecte pas toutes les normes Html et Css3